Rassemblement à Fontfroide et dossier ZDE de la CCMHL !

Le collectif se réunira encore à Fontfroide mardi prochain 3 janvier de 9h30 à midi. Apportez vos oriflammes et banderoles pour occuper le col!

Par ailleurs : une bonne nouvelle de la cour d’appel de Marseille; ils renvoient par délibéré du 20 décembre dernier le dossier ZDE (que l’association Engoulevent avait attaqué) de la communauté des communes du haut Languedoc (La Salvetat/Anglès) devant le tribunal administratif de Montpellier. Il y  a donc bon espoir de voir annulé l’arrêté interdépartemental du 21 décembre 2009 et ainsi de bloquer toutes nouvelles installations éoliennes dans les environs, sans compter qu’EDF EN à Fontfroide ne pourra pas, si on gagne, se faire racheter le courant produit au prix fort.
La date d’audience devant le TA sera prochainement connue. Rappelons que 25 personnes étaient venues en soutien (moral, juridique et financier) du recours des 3 associations du Tarn et de l’Hérault: Calelh, Arviee et Engoulevent.

Manif au col de Fontfroide contre l’éolien industriel !!

Mardi dernier une action symbolique a été menée.
Le collectif a distribué des tracts, inauguré le monument à la résistance contre l’éolien industriel puis pique-niqué sur le GR 7 en signe de protestation, ralentissant ainsi le chantier pendant quelques heures.
——————————

On ne va pas s’arrêter en si bon chemin :
mardi prochain 23 août, rassemblement au col de fontfroide. On distribue des tracts autour de quelques gateaux et d’un bon café.

Manif au col de Fontfroide contre l’éolien industriel !!

Manifestation mardi 9 août au col de Fontfroide. On distribue des tracts de 9h30 à midi puis on monte manifester paisiblement vers le Roc de l’Ayre en covoiturage.

Information: le collectif Fontfroide Libre qui a lancé il y a 6 jours un appel en ligne pour demander l’arrêt des travaux à Fontfroide, compte aujourd’hui plus de 400 signatures.. Pétition : Fontfroide : non l’éolien industriel n’est pas bon pour la planète !

Le sentier GR 7 en photos

Quelques photos qui soulignent la désinvolture avec laquelle les responsables EDF ont réglé la question du sentier GR 7 (le « chantier de grande randonnée » selon le lapsus du journaliste du Midi Libre…)