Non au saccage de la nature et de nos paysages, l’éolien industriel est nuisible et inutile !

Nouveau projet d’implantation d’éoliennes industrielles.

TRACTNouveaux moulins à vent

 

Correction :  La différence c’est le consommateur qui la payera sur sa facture d’électricité via la CSPE*. (1,25 centime d’euro/kwh à ce jour, 140 euros/an/ménage prévus à partir de 2020)

Manif à Béziers

Manif hier mardi 15 novembre , comme tous les mardis. Mais, cette fois, non plus à Fontfroide mais à Béziers, pour soutenir les copains de Hurlevent qui veulent éviter le nouveau saccage programmé à Ferrières-Poussarou. L’article du Midi Libre de ce jour, 16 novembre, relate l’essentiel de ce qui s’est passé.

La position d’ EDF est d’ailleurs totalement biaisée (« avec les 30 MW de Ferrières Poussarou, on pourrait alimenter 12% des foyers de l’ouest héraultais »!) Or, le courant qu’ils veulent produire n’alimente, en réalité, que 160 foyers par an, chauffage compris, par éolienne de 2MW, compte tenu de l’intermittence du vent (les machines ne tournent pas 24 h sur 24 et 365 jours/an mais 1900 h/an en moyenne).(pour la démonstration voir Ludovic Grangeon dans la revue de presse de VDC n°452 du 23 novembre 2011).
Donc: 30MW à Ferrières Poussarou prévus par EDF=15 éoliennes de 2MW=15 fois160 foyers=2400 foyers représentant 12% des foyers de l’ouest héraultais pour un total de 2400/12×100=20000 foyers pour tout l’Ouest. Il y a comme une erreur…

Article du Midi Libre – 16 Nov 2011


Manif au col de Fontfroide contre l’éolien industriel !!

Mardi dernier une action symbolique a été menée.
Le collectif a distribué des tracts, inauguré le monument à la résistance contre l’éolien industriel puis pique-niqué sur le GR 7 en signe de protestation, ralentissant ainsi le chantier pendant quelques heures.
——————————

On ne va pas s’arrêter en si bon chemin :
mardi prochain 23 août, rassemblement au col de fontfroide. On distribue des tracts autour de quelques gateaux et d’un bon café.

Message du « Collectif Sud Tarn »

Ce matin j’ai pu me rendre compte sur le site des dégâts gigantesques occasionnés par le chantier pour la construction de dix éoliennes sur cette crête (un endroit magnifique qui surplombe le massif du Caroux avec vu au loin sur la mer méditerranée.). Ce site exceptionnel a été transformé en quelques semaines en un paysage de désolation.

La nature est massacré… nous avons croisé des gens à VTT habitués du GR 7 totalement perdus ne reconnaissant plus rien… complètement dégoutés et en colère.

Et oui nous ne sommes pas en Amazonie mais bien en France.

Pour aider nos amis du Collectif fontfroide vous trouverez en page jointe leur site avec une pétition. Ce sont des gens courageux qui se battent depuis des années pour préserver une authenticité à un territoire et dénoncer cette imposture écologique qu’est l’éolien industriel.
En vous remerciant.

Jean-Luc BOURREL.

Collectif Sud Tarn

Appel pour l’arrêt du projet : Signature en ligne

Pétition : Fontfroide : non l’éolien industriel n’est pas bon pour la planète !

Petite démonstration à l’usage des grands naïfs

La centrale éolienne de Fontfroide en construction dans le Somail et l’Espinouse en 2011, ce sont 10 aérogénérateurs avec des tours de 65m de haut et 3 pales de 35m de long : 100m au total. Avec une excavation d’un diamètre de 20m et d’une profondeur de 3 à 6m,le socle de béton armé pèse déjà plus de 1400 tonnes auxquels se rajoutent quelques 300 tonnes pour l’éolienne elle-même. On compte en général 1800 tonnes au total ! En état de marche, chaque machine tournoie, en bout de pale, à 300 km/heure. Le tout situé en ligne de crête,  à une altitude variant de 1000 à 1100 m du col de Fontfroide au roc de l’Ayre sur plus de 1,5 km. Ca se voit bien de partout ! La place arrachée à la nature d’exception alentour est considérable si l’on tient compte de plus de 20 km de pistes diverses souvent de 10 m de large et gravillonnées. C’est bon pour la planète disent les auteurs du massacre ! Or :

C’est surtout bon pour EDF Energies Nouvelles (laquelle société, filiale à 100% d’EDF, s’appelait auparavant Société Internationale d’Investissements Financiers…) qui récupère sur chaque kWh 0,082 euros, 2 à 3 fois le prix de revient.

C’est bon aussi pour les raffineurs de pétrole qui font en ce moment marcher la noria de quelques 40 camions par jour vers Fontfroide;

Ce n’est sûrement pas bon pour l’effet de serre : l’intermittence du vent oblige à faire tourner les 3/4 du temps des centrales au gaz, au fuel, au charbon pour prendre le relais des aérogénérateurs en panne; bonjour l’effet de serre!

Ce n’est pas bon non plus pour les emplois, en particulier pour tous ceux qui vivent du tourisme de nature( les randonneurs fuient ces machines qui leur rappellent trop leur environnement de boulot);

Ce n’est pas un bon moyen pour sortir du nucléaire : avec l’argent gagné sur l’éolien industriel, EDF, GDF Suez, AREVA, ALSTOM, etc, investissent dans des centrales nucléaires partout sur la planète…et l’Etat n’a encore arrêté, depuis les installations d’éoliennes, la moindre tranche nucléaire en fonctionnement.

 Ce n’est pas bon pour la nature massacrée du col de Fontfroide. Ce que la mairie de Fraïsse entend faire sans aucune garantie de bénéfices n’est en aucun cas rattrapable.

Il faudrait aussi parler du démantèlement impraticable ; des 200 kg de terres rares par éolienne, polluantes et hors de prix ; de l’hyper centralisation de l’énergie produite ; des recherches qu’il faudrait faire sur l’autonomie énergétique de chaque habitation, hameau, village, ville ; des droits à polluer gagnés sans coup férir et revendus par les constructeurs d’éoliennes à d’autres pollueurs industriels, etc. 

REJOIGNEZ NOUS, SIGNEZ L’APPEL EN LIGNE POUR L’ARRET DU PROJET